Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Fondants fraises et rhubarbe

Publié le par Plume et Fourchette

 



Presqu’un mois depuis la dernière recette. Le temps file. Je cuisine beaucoup moins l’été et mon blog en souffre un peu…


Je me reprends ici avec  une délicieuse recette tirée d’un livre vraiment mignon. C’est dans la collection Marabout Chef : Cupcakes, cookies et macarons. Après avoir lu et relu les magnifiques recettes, je me suis lancée avec les fondants à la rhubarbe.  Dans le livre, on demande de préparer au préalable la rhubarbe en cuisant une gosse tige en tronçons avec une c. à soupe de sucre et d’eau. J’avais fait de la confiture rhubarbe et fraises alors j’ai remplacé par celle-ci dans la crème.


Comme le livre est européen, j’ai eu un peu de difficulté avec les termes culinaires. Heureusement il y a un glossaire à la fin du livre. La seule interrogation qui tient toujours concerne la crème pâtissière instantanée. Après quelques recherches, j’ai compris que la crème pâtissière est de la crème anglaise à laquelle on a ajouté de la farine pour la rendre plus consistante.  Le problème c’est que le glossaire décris la crème pâtissière comme étant de la custard en anglais mais que ce que j’ai trouvé à l’épicerie, c’est de la crème anglaise instantanée mais appelé aussi custard en anglais??? Y’a de quoi s’arracher les cheveux! J’ai donc utilisé la crème anglaise instantanée pour la recette et ça semble fonctionner. Allez savoir!


Le résultat est vraiment incroyable, je n’avais jamais mangé de dessert avec cette texture. C’est comme un sablé mais hyper fondant. Un pur délice. Comme c’était le premier essai, j’ai fait les biscuits un peu gros alors il y en avait seulement 18 au lieu de 25. La prochaine fois, je les ferai plus petits.


 

Beurre température ambiante     250 g

Extrait de vanille     ½ c. à thé

Sucre à glacé     80 g

Crème pâtissière instantanée     125 g

Farine     150 g

Sucre à glacé supplémentaire     1 c. à soupe

 

Pour la crème fraises et rhubarbe

Crème pâtissière instantanée     1 c. à soupe

Sucre     1 c. à soupe

Lait     125 ml

Confiture fraises et rhubarbe (ou rhubarbe cuite)     80 g

 

1-Préchauffer le four à 325F et recouvrir deux plaques à biscuits de papier parchemin.


2-Préparer la crème fraises et rhubarbe. Mélanger la crème pâtissière en poudre, le sucre et le lait dans une petite casserole. Chauffer à feu vif en remuant constamment jusqu’à ce que le mélange frémisse et commence à épaissir.  Retirer du feu et ajouter la confiture.  Transvider dans un bol et recouvrir la surface du mélange d’une pellicule plastique (pour éviter la formation croute) et refroidir complètement au frigo.


3-Maintenant les biscuits. Dans un bol, fouetter le beurre, le sucre à glacé tamisé et la vanille avec un batteur électrique pour obtenir un mélange léger.


4-Avec un fouet, mélanger la crème pâtissière en poudre et la farine tamisée. Incorporer au mélange de beurre sucré en deux fois.


5-Après avoir fariné vos mains (généreusement et à recommencer plusieurs fois durant le processus) rouler des petites boules de pâte (une c. à thé comble) et les disposer sur les plaques à  5 cm de distance. Les aplatir légèrement du plat de la main.


6-Enfourner et cuire 15 minutes. Laisser refroidir sur les plaques 5 minutes au moins avant de placer les biscuits sur une grille pour les refroidir complètement.


7-Assembler les fondants deux par deux avec la crème fraises et rhubarbe. Saupoudrer du sucre à glacé supplémentaire pour décorer.

 

 

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost 0

Petits poudings aux cerises

Publié le par Plume et Fourchette


C’est charmant comme tous ces petits poudings. J’avais un sac de cerises fraiches et j’avais envie de faire un dessert simple pour un souper sans prétention. Je cherche une recette sur le net, dans mes livres...clafoutis, poudings, mousses. Trop compliqué. Et je me rappelle que ma mère m’avait donné il y a plusieurs années une recette de gâteau qui pouvait servir à faire toutes sortes de pouding. Voilà!! Le plus long dans cette recette était de dénoyauter les cerises (la plupart des recettes disent de ne pas le faire mais entre vous et moi, cracher des noyaux en savourant un bon dessert, me semble que ce n’est pas agréable). Alors voici la recette. Comme je disais plus haut, vous pouvez changer les fruits à votre goût et adapter cette recette au fil des saisons. C’est pour 6 ramequins.


Cerises fraiches dénoyautées   500 g (environ 2 tasses)

Cassonade     6 c.à soupe

 

Beurre ramolli     ½ tasse

Sucre (ou cassonade)     ½ tasse

Farine     1 tasse

Poudre à pâte     1½ c. à thé

Œufs     2

Sel     ¼ c. À thé

Lait      ½ tasse

Vanille au goût

 

1.       Préchauffer le four à 350F.

2.       Amusez-vous à dénoyauter vos cerises et les répartir également dans 6 ramequins beurrés. Saupoudrer 1 c. à soupe de cassonade sur les fruits de chaque ramequin.

3.       Au batteur électrique ou au fouet, bien battre la cassonade et le beurre. Ajouter les œufs et battre encore quelque minutes jusqu’à consistance crémeuse.

4.       Dans un autre bol, mélanger farine, sel et poudre à pâte (au fouet ça marche très bien). À l’aide d’une cuillère en bois, incorporer  le mélange de farine et le lait à celui aux œufs en alternance (3 fois) en commençant et terminant par la farine. Ajouter la vanille.

5.       Répartir également sur les cerises dans les ramequins. Mettre au four sur une plaque à biscuit pour une demi-heure.  Déguster chaut ou froid avec de la crème glacée à la vanille ou de la crème 35%!! Miam.

 

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost 0

Salade d’orzo méditerranéenne

Publié le par Plume et Fourchette



Une petite salade de pâtes à savourer entre amis! J’avais fait cette recette pour une soirée bouchées et tapas et tout le monde à bien apprécié. Une recette pour profiter de l’été au soleil (qu’on attend toujours!). Je me suis inspirée grandement de celle-ci. Dans la recette originale, il y avait toutefois 2 tasses de bébés épinards que vous pouvez ajouter si ça vous chante et les olives noires étaient des Kalamata. Pour ceux qui se demande ce qu’est l’orzo, c’est une pâte alimentaire qui ressemble à du riz. La recette est pour 4 personnes.

 



Orzo non cuit 1 tasse
Tomates séchées hachées ½ tasse
Oignon rouge haché finement 3 c. à soupe
Olives noires hachées 3 c. à soupe
Poivre ½ c. à thé
Sel ¼ c. à thé
Cœurs d’artichauts marinées Un pot de 6 onces
Feta en petits cubes ¾ de tasse (je prends le Apetina aux herbes et épices)

1. Cuire l’orzo selon les indications du paquet. Rincer à l’eau froide.
2. Combiner avec les ingrédients jusqu’au sel.
3. Égoutter les artichauts en conservant la marinade (le jus …). Les couper grossièrement.
4. Ajouter les artichauts, la marinade et le feta au reste de la salade et mélanger délicatement. On peut garder un peu de feta pour saupoudrer au moment de servir.



Publié dans Entrées

Partager cet article

Repost 0

Pour combattre le temps pluvieux

Publié le par Plume et Fourchette

Un petit mot pour vous dire que je suis toujours en vie! Je n'ai pas été très prolifique depuis quelques temps. Pas vraiment d'excuses, juste un peu paresseuse. Depuis quelques jours j'ai le rhume en plus alors je n'ai pas vraiment la tête à la cuisine. Disons que j'ai plutôt la tête dans ma boite de kleenex!

Je vous offre un petit drink joyeux pour combattre la grisaille des derniers jours. Je n’ai pas de nom pour ce cocktail et les proportions sont approximatives. C'est simplement pour mettre un peu de couleur et de soleil sur cette page. Je vous reviens bientôt avec un bon petit plat à vous mettre sous la dent!

 





Dans un mélangeur qui broie la glace, mettre une poignée de glaçons, 1 1/2 once de Malibu, 4 belles fraises juteuses, un trait de jus de lime et quelques feuilles de menthe. Mélanger. Verser dans un verre à martini préalablement givré d'un mélange égal de sel et de sucre. Voilà! Vous pouvez ajouter un peu de jus au mélange si vous voulez, j'ai vraiment fait un peu n'importe quoi et c'était rafraichissant. Ciao!!





Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Gâteau au fromage et sa sauce aux bleuets

Publié le par Plume et Fourchette

 


Du bon gâteau au fromage!! On ne peut pas dire que c’est très diète et santé mais bon…voilà, c’est bon! J’avais trois paquets de fromage à la crème qui trainaient dans le frigo depuis des lunes (ça dure longtemps ces petites choses là!) et des bleuets dans le congélo. Bingo! J’ai sortie mon vieux livre de recettes Kraft (dire avec la voix du monsieur de l’annonce, c’est plus comique) en fait c’est un livre de recettes Kraft Philadelphia. Quoi demander de plus pour choisir une recette de gâteau au fromage. J’ai ce livre depuis presque 20 ans et c’est remplie d’idées de recettes avec notre ami de toujours; le fromage à la crème Philadelphia. Entrées, plats, desserts, on fait de tout avec ce fromage originaire de l’état de New York et vieux d’une centaine d’années (pas le mien là!) Il faut bien avouer qu’une recette avec du Philadelphia, c’est savoureux et on aime ça! Il est écrit dans ce livre que le premier gâteau issu de ce fromage a été concocté dans les années 20 et apparu dans un feuillet de recettes Kraft en 1928. Et bien 90 ans plus tard, c’est toujours aussi délicieux! Voici la recette qui se trouve à la page 187 : Gâteau au fromage « Philly ». Pour la sauce aux bleuets, j’ai pris la recette ici et elle est vraiment excellente.

 


Gâteau (pour un moule à bord amovible de 9 pouces/22cm)

 

Chapelure de biscuits Graham .....  1 tasse

Beurre fondu ..... 3 c. à table

Fromage à la crème .....  3 paquets de 250 g à température ambiante
Sucre .....  ¾ de tasse
Zeste de citron .....  1 ½ c. à thé
Jus de citron .....  2 c. à table
Extrait de vanille ..... 1 c. à thé
Œufs .....  3, jaunes et blancs séparés

1. Mélanger la chapelure et le beurre et foncer le moule à rebord amovible en remontant un peu sur les côtés. Cuire à 325F durant 10 minutes.
2. Dans un bol, mélanger le fromage, le sucre, le jus et le zeste de citron et la vanille à l’aide d’un batteur électrique à vitesse moyenne. Ajouter ensuite les jaunes un à un en incorporant bien entre chaque.
3. Dans un autre bol, battre les blancs d’œufs en neige jusqu’à formation de pics durs. J’ajoute une pincée de crème de tartre pour stabiliser les blancs avant de les monter en neige (truc de Ricardo et Christina Blais du livre La Chimie Des Desserts).
4. Incorporer les blancs dans le mélange au fromage et verser sur l’abaisse.
5. Cuire au four à 300F pour 45 minutes. Le tour doit être pris et le centre légèrement tremblotant. Réfrigérer.

Ici, je vous donne quelques trucs tirés du livre La Chimie Des Desserts mentionné plus haut pour réussir un gâteau au fromage. 
• Faire cuire le gâteau au bain-marie. Celui-ci aura une texture plus lisse et crémeuse et il ne brunira pas. Pour rendre le moule étanche, recouvrir l’extérieur de 2 épaisseurs de papier d’aluminium.
• Passer un couteau autour du moule dès la sortie du four pour bien détacher le gâteau de la paroi. Vous éviterez ainsi que le gâteau ne se fendille au centre.
• Remettre le gâteau dans le four éteint et la porte entrouverte pour le laisser tiédir. Encore une fois, c’est pour éviter qu’il ne fendille.

Sauce aux bleuets

Bleuets frais ou congelés ..... 2 tasses
Eau ..... ¼ de tasse
Jus d’orange ..... 1 tasse
Sucre ..... ¾ de tasse

Eau froide ..... ¼ de tasse
Fécule de mais ..... 3 c. à soupe
Extrait d’amandes ..... ½ c. à thé
Cannelle en poudre ..... 1/8 de c. à thé

1. Dans une casserole à feu moyenne, porter à ébullition les 4 premiers ingrédients en brassant doucement.
2. Dans une tasse, mélanger l’eau froide et la fécule. Incorporer délicatement au mélange de bleuets pour ne pas les écraser. Continuer la cuisson à feu doux jusqu’à ce que la sauce nappe le dos d’une cuillère (3-4 minutes).
3. Retirer du feu et ajouter l’extrait d’amandes et la cannelle.
4. Si la sauce est trop épaisse, on peu ajouter un peu d’eau pour la diluer.
5. Réfrigérer et servir sur le gâteau au fromage avec quelques bleuets frais. On peut aussi s’en servir sur de la crème glacée à la vanille, sur des crêpes ou des toasts dorées!







 

Publié dans Desserts

Partager cet article

Repost 0

Tartare de saumon et pomme verte

Publié le par Plume et Fourchette

*Recette Mise-à-jour 18 sept. 2015*

De retour après une période bien occupée! J’étais à Ville de La Baie pour une semaine de spectacles et c’était vraiment génial! Quelle belle région le Saguenay. J’ai même fait une petite croisière en bateau mouche entre les falaises. De toute beauté! Les gens sont aussi super sympathiques et généreux. On en a eu la preuve par la foule chaleureuse du Palais municipal. Wow, quel accueil! 

Je vous propose donc une recette de tartare inspirée du restaurant L’Opéra sur la rue Racine à Chicoutimi où nous avons bien bu et bien mangé. J’ai vraiment aimé l’ajout de petits cubes de pomme verte avec le saumon. La texture craquante de la pomme et son côté acidulé donnent du punch au tartare. Mon homme et moi avons savouré ce délice avec un vin que j’ai adoré; Le Bonheur, Chardonnay d’Afrique du Sud. J’avais déjà essayé le rouge (très bon) mais le blanc est excellent et peu dispendieux en plus (15,95$ à la SAQ). Un vrai plaisir d’été!! La recette est pour 2 personnes.


Saumon très frais     350 gr
Pomme Granny-smith      ¼ à ½ au gout
Coriandre fraiche hachée      1 c. à soupe
Oignon doux haché finement      1 c. à soupe
Jus de citron      2 c. à soupe (ou plus)

Câpres     1 c. à thé hachés
Huile d’olive      1 ½ c. à soupe

Moutarde de Dijon     1 c. à thé    
Tabasco      15 gouttes (plus ou moins au gout)
*Ça peut aussi être du Sambal Oelek, de la sauce srisacha ou un petit piment fort haché finement...
Sel et poivre du moulin

1. Dans un petit bol, mélanger l'oignon, le jus de citron, la moutarde, et le tabasco. Laisser reposer le temps de préparer le saumon et la pomme. En commençant par cette étape, ça permet de cuire un peu l'oignon avec le jus de citron, le rendant ainsi plus doux et plus digeste.

2. Couper le saumon en cubes de 1 1/2 cm environ et le quartier de pomme épluché en plus petits cubes d’ ½ cm. Arroser du mélange d'oignon/citron/tabasco/moutarde.

3. Ajouter l'huile, la coriandre, les câpres, le sel et poivre et mélanger délicatement. On peut mettre au frigo une quinzaine de minutes avant de servir. Je vous conseil de goûter et d'ajuster l'assaisonnement à votre goût. Certain aiment le tartare plus citronné ou plus piquant. À vous de voir ce qui vous plait!

4. Servir avec des biscottes et de la roquette. J'aime bien préparer des triangles de pain pita que je fais griller au four avec de l'huile d'olive, du sel et du poivre (350 degrés sur une plaque à biscuits!)

 

Publié dans Entrées

Partager cet article

Repost 0

Porc Général Tao D’érable

Publié le par Plume et Fourchette

Je pense que c’est la première fois que je me lance dans la friture. Je n’en fais jamais. Peut-être une ou deux tentatives de frites il y a bien huit ans de celà. Je n’ai pas de friteuse et l’idée de le faire dans une casserole ou une poêle m’effraie un tantinet. De toute façon, ce n’ai pas comme si c’était nécessaire et bon pour la santé! Mais je voulais essayer une recette de poulet Général Tao depuis longtemps alors je me suis dis : allez, on y va. Ce n’était pas si difficile finalement! Le fait que ce ne soit pas de la grande friture (seulement ½ tasse d’huile) aidant sûrement.

Il ya plusieurs versions de cette recette sur la toile et dans nombre de livres sur la cuisine asiatique. J’ai opté pour une version avec petite touche Québécoise : du sirop d’érable. J’ai pris cette recette chez Isa des Gourmandises d’Isa qui avait adapté la recette des produits de sirop d’érable du Québec. Comme Isa, j’ai fait la recette avec du porc parce que c’est ce que j’avais sous la main. C’était vraiment excellent. J’ai divisé la recette en deux mais comme il est difficile de séparer 3 œufs en moitié, j’en ai mis 2 et ça fonctionne très bien.

 

Voici donc cette recette savoureuse pour 2 à 3 personnes.

 

 


Filet de porc en cubes 1lb (un peu moins d’un filet)
Fécule de maïs 2 c. à soupe
Œufs 2
Farine ¼ de tasse
Poudre à pâte 1 c. à thé
Sel ½ c. à thé
Huile végétale ½ tasse (même chose que la double recette)

Sauce
Huile de sésame 1 c. à thé
Gingembre frais, râpé ½ c. à soupe
Oignons verts 2 coupés en biseau (j’ai mis du poireau)
Eau ¼ de tasse
Sirop d’érable ¼ de tasse
Fécule de maïs 1 c. à soupe
Sauce soya (légère de préférence) 2 c. à soupe

Sauce chili  ½ tasse

1. Bien enrober les cubes de porc avec la fécule de maïs.  
2. Dans un bol, fouetter les œufs et incorporer la farine, la poudre à pâte et le sel. Une fois bien mélangé, y ajouter les cubes de porc et bien les enrober du mélange.
3. Dans une grande poêle, faire chauffer l’huile à feu vif et y faire griller les morceaux de viande une dizaine de minutes en brassant régulièrement (procéder en 2 fois si nécessaire. Les cubes de porc ne doivent pas se chevaucher). Réserver dans une assiette au chaud durant la préparation de la sauce. j’ai retiré l’excédant d’huile sur un papier absorbant.
4. Dans une casserole à feu moyen-vif, faire revenir les oignons verts et le gingembre dans l’huile de sésame pour environ 3 minutes. Ajouter l’eau et le sirop d’érable et poursuivre la cuisson encore 1 minutes.
5. Pendant ce temps, dans un bol, dissoudre la fécule de maïs dans la sauce soya et la sauce chili et incorporer ce mélange avec le reste dans la casserole. Continuer la cuisson jusqu’à ce que la sauce épaississe.
6. Ajouter le porc à la sauce et bien enrober. Servir sur du riz au jasmin.



 

 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Carré d’agneau à la moutarde sur le barbecue

Publié le par Plume et Fourchette

Quelle est la première chose que j’ai envie pour ma journée de congé après plusieurs jours de travail intense? Une bonne bouffe savoureuse et arrosée d’un vin délicieux. Quel bonheur. Prendre le temps de préparer un bon repas et le déguster en bonne compagnie, c’est tout ce qu’il me faut pour reprendre des forces et aimer la vie! 


Et quoi de mieux qu’un carré d’agneau juteux pour ce souper tant attendu. J’aime vraiment l’agneau et il faut dire que le carré c’est pas mal le summum. Gigot, jarret, côtelettes, tout est délicieux dans l’agneau mais le carré c’est le petit extra qui fait briller les yeux. Cette recette est toute simple mais gouteuse et excellente. J’ai trouvé sur « Barefoot Contessa » mais j’ai bien fait de lire les commentaires parce qu’il y a beaucoup trop de sel (surement une erreur de frappe…). Je vous donne la recette comme je l’ai faite (pour 2…une seul carré). 


Pour les pommes de terre, j’avais déjà vu cette façon de les préparer et je trouvais ça super mignon. Facile comme tout, on fait des entailles assez profondes mais en gardant assez de chair pour que ça ce tienne. On met un peu d’huile et de beurre, sel, poivre et sauge moulue. On place sur une plaque recouverte d’aluminium qui va au barbecue. Sur la grille d’en haut de celui-ci à environ 450F pour 45 minutes. On met le carré d’agneau sur la grille du bas pour les dernières 20 minutes. J’ai aussi fait de jolies brochettes de légume pour accompagner le tout. Voici la recette pour l’agneau.
1 carré d’agneau 
Gros sel ¾ de c. à thé
Feuilles de romarin frais hachées 1 ½ c. à soupe
Gousses d’ail émincées 2 moyennes
Moutarde de Dijon ¼ de tasse (j’ai mis moitié originale, moitié à l’ancienne)
Vinaigre de Xérès (ou balsamique) ½ c. à soupe

1. Dans un robot (le mien est minuscule et s’adapte à mon bras mélangeur) mettre le sel, le romarin et l’ail. Broyer finement. Ajouter la moutarde et le vinaigre et mélanger encore une minute. On peu faire tout ceci à la main si on n’a pas de robot.
2. Recouvrir le carré d’agneau de ce mélange et laisser reposer à la température ambiante pour 1 heure. Pendant ce temps, recouvrir les os avec du papier d’aluminium pour éviter qu’ils ne brulent à la cuisson.
3. Cuire sur la grille du bas du barbecue à une température d’environ 450F (puissance moyenne) pour 20-22 minutes (médium-saignant). J’ai retourné le carré une fois mais je ne pense pas que ce soit nécessaire. 
4. Laisser reposer quelques minutes avant de couper. Servir avec les patates et une brochette de légumes.



Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Et Tagada!!!

Publié le par Plume et Fourchette



*Ajout
Je viens de voir qu'on peut faire de la vodka Tagada! Le principe de base: Prendre une bouteille de 750ml de vodka et en retirer 60 ml environ. Ajouter une vingtaine de fraises Tagada couper en deux et laisser "maturer" une semaine en secouant la bouteille de temps en temps pour que les fraises ne collent pas au goulot. Dès que j'essaie je poste résultats et recettes de cocktails!!!

Ceci n’est pas une recette mais plutôt un petit billet pour souligner les 40 ans de mon bonbon préféré : la fraise en guimauve (la fraise Tagada comme disent les Français). Cette jolie sucrerie est née en 1969 dans la filiale française de la compagnie allemande Haribo. Ils en vendent plus d’un milliard par an en France seulement!! Vous pouvez lire cet article sur le site de Libération pour plus de détails.

Les gens qui me connaissent bien ne seront pas surpris par ce post et savent que j’ai une légère dépendance aux bonbons (je dis bien légère!!). Mais je me contrôle beaucoup mieux maintenant après avoir passé deux années entières d’abstinence il y a quelques années (une cure s’imposait!!). Disons que je peux en manger jusqu’au mal de cœur et ce n’est pas nécessairement une bonne chose. Je pourrais faire la liste de mes favoris (Bananes, Skittles, cigarette Popeye…) mais on s’en tiendra à la vedette du jour : la fraise Tagada que j’adore! Elle est tellement mignonne! J’ai même trouvé des recettes de mousse et autres desserts qui l’utilisent (même des macarons!)mais ce sera pour une prochaine fois. J’aime sa couleur, le moelleux de la guimauve, le petit croquant du sucre qui la recouvre et bien évidemment son délicieux goût de fraise (fausses on s’entend). Je sais c’est du poison tout ce sucre et c’est vraiment meilleur une vrai fraise mais on a tous nos petits travers! Alors voilà 1-2-3 Tagada!!! Merci Marie-Jo pour m’en avoir trouvé. =)


Publié dans Divers

Partager cet article

Repost 0

Saumon barbecue mariné à la thaïlandaise

Publié le par Plume et Fourchette

Après une semaine un peu chargée, je profite de cette journée de congé pour mettre mon blog à jour. En répétitions de spectacle et la tête pleine, le temps me manquait un peu. Il faut dire que les sandwichs au jambon et havarti qui me servaient de diner n’auraient intéressé personne. Pas plus que les soupers à la sauvette pour gagner du temps et sauter dans mon lit au plus vite. Alors voilà, je suis de retour aujourd’hui avec un beau poisson plein de saveurs du sud de l’Asie. C’est le printemps et la saison du barbecue est déjà entamée depuis quelques semaines alors, steaks, burgers, saucisses mais aussi saumon. J’ai adapté une recette du livre La Cuisine Barbecue au Bout des Doigts. Ils sont mignons ces petits bouquins de cuisine bien compact qu’on ouvre comme une boîte à surprise. La recette d’origine est préparée avec du bar, de la citronnelle et des pousses de bambou (que je n’avais pas) alors dans ce temps là on trafique un peu et on finit toujours par faire quelque chose de bon. La recette est pour 4 personnes.


Pavés de saumon avec la peau 4


Marinade
Lait de coco léger ¾ de tasse
Pâte de cari rouge ¼ de c. à thé
Gousse d’ail 1 grosse hachée finement
Zeste de citron râpé (ou lime) 1 c. à soupe  
Jus de lime 2 c. à soupe
Gingembre frais râpé 1 c. à thé 
Sirop d’érable 1 c. à thé

Châtaignes d’eau tranchées 1 tasse
Pois « sugar peas » 1 tasse
Coriandre fraiche au goût
Sel et poivre blanc

1. Dans un plat peu profond, mélanger tous les ingrédients de la marinade et bien enrober les pavés de saumon de celle-ci. Placer au frigo pour 2 heures.
2. Préchauffer le barbecue à intensité moyenne et huiler les grilles. 
3. En égouttant bien le poisson (garder la marinade), saler et poivrer puis faire cuire 5 minutes de chaque côté en retournant délicatement.
4. Durant ce temps dans une casserole, faire chauffer le reste de la marinade 2 minutes puis ajouter les châtaignes d’eau et les pois. Cuire encore quelques minutes.

5. Servir le poisson napé de sauce et  accompagé de riz au jasmin.  Parsemer de coriandre fraiche. 



  


Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14 > >>