Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

25 articles avec plats

Pizza au bleu et aux figues fraîches

Publié le par Plume et Fourchette

Pizza au bleu et aux figues fraîches

Haaaa! La pizza!! Ce plat me rend tellement heureuse. De la cheap toute garnie, en passant par la petite santé aux légumes sur pain pita, à la fancy aux ingrédients inusités, je les aime TOUTES!! C'était donc plus fort que moi quand j'ai vue ce magnifique livre "Pizzas" d'Anne Delcourt (la joie de travailler dans une bibliothèque), il fallait que je m'y mette.

Pizza au bleu et aux figues fraîches

C'était la première fois que je me lançais dans la confection de la pâte. Je ne donnerai pas la recette ici, car j'ai envie de faire d'autres tests et de la perfectionner. Je vous reviendrai dans un prochain post. D'ici là, vous pouvez en faire si vous êtes déjà expert en la matière ou tout simplement acheter celle du commerce. Ce qui est merveilleux avec la pizza, c'est qu'on peut s'amuser à l'infini avec les millions de combinaisons possibles. Celle-ci me parlait particulièrement et je n'ai pas été déçue. J'ai modifié quelques petits trucs (hey, hey!), mais ça ressemble pas mal à celle du livre. Amusez-vous! C'est tellement bon la pizza!

Pour 2 personnes

Semoule ou farine pour étendre la pâte
Pâte à pizza 200 g
Huile d'olive 1 c. à soupe
Feuilles de basilic frais 10-12 feuilles, hachées
Poireau 1/2 tasse en fines rondelles
Tomates mûres 2 (enlever l'eau de végétation et faire de fines tranches)
Mozzarella coupée en petits morceaux 50 g
Gorgonzola (ou fromage bleu de votre choix) 60 g
Jambon Serrano 5-8 tranches en morceaux
Figues fraîches 2 coupées en petits quartiers
Sel et poivre au goût
Feuilles de roquette et réduction de vinaigre balsamique pour la finition (facutatif).

1 - Chauffer une pierre à pizza dans le four à 450°F. Si vous n'en avez pas..., c'est bon pareil!! Mettez la pizza sur une plaque voilà tout.

2 - Sur une surface propre, saupoudrer la farine ou la semoule et bien étendre votre pâte. Ici vous pouvez poser la pâte sur un papier parchemin, une plaque ou ce que vous déciderez d'utiliser pour la cuisson afin de faciliter la transition dans le four!

3 - Arroser la pâte d'huile et répartir le basilic, le poireau et les tranches de tomates. Ajouter les deux fromages et le Serano. Assaisonner.

4 - Cuire au four de 5 à 10 minutes. Ajouter les figues à la sortie du four et voilà!

Pizza au bleu et aux figues fraîches

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Fusilli à la morue, lait de coco et roquette

Publié le par Plume et Fourchette

Fusilli-morue-lait-de-coco.jpg


Il y a quelque temps, j’ai trouvé une merveilleuse recette de raviolis de crevettes au gingembre, sauce au lait de coco par le chef Thierry Baron sur le site Recettes de chefs (Vidéo et recette). Je l’ai faite à plusieurs reprises (avec du crabe aussi) et c’est un bonheur à chaque fois. Ici, je suis partie des saveurs de ce petit bijou pour faire une recette un peu plus simple et rapide. C’est un nouveau classique à la maison, c’est tellement bon! Le sucré de la noix de coco, le piquant du gingembre et de la roquette, un vrai délice! J’utilise de la morue, mais tout autre poisson blanc ou fruit de mer pourrait faire l’affaire. J’ai essayé aiglefin et crevettes (ensemble) et c’était délicieux.


La recette est pour 3 personnes (2 et un restant!)


Beurre et huile d’olive    1 c. à soupe chacun

Ail     1 gousse hachée finement

Oignon     ¼  haché finement

Choux fleur en mini bouquets     1 ½ tasse

Morue     400g en morceaux (3-4 cm)

Gingembre frais râpé     1 c. à soupe

Lait de coco     ¾ de tasse

Lait     ¾ de tasse

Farine     3 c. à soupe

Sauce au poisson     1à 2 c. à thé au goût

Poivre blanc et sel au goût

Fusilli     270 g

Roquette fraîche     Une bonne poignée


1 –Chauffer l’huile et le beurre dans une grande poêle à feu moyen et faire revenir l’oignon haché et l’ail 2-3 minutes. Ajouter les bouquets de choux fleur et quelques cuillérées d’eau pour les ramollir un peu. Cuire jusqu’à ce que l’eau soit évaporée.

 

2 – Ajouter le poisson coupé en morceaux et le gingembre. Faire cuire 2 minutes.

 

3 – Dans un pot Masson, mettre le lait de coco, le lait et la farine. Mettre le couvercle et brasser vigoureusement. C’est un petit truc rapide pour faire de la « sauce blanche » sans effort! Ajouter ce mélange dans la poêle avec la sauce au poisson.

 

4 – Brasser continuellement jusqu’à ce que la sauce épaississe, assaisonner et laisser frémir à feu doux le temps de cuire les pâtes.

 

5 – Ajouter les pâtes cuites et bien mélanger. Servir en garnissant de roquette fraîche.

 

Fusilli-morue-lait-de-coco2.jpg

 

 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Pâté chinois un brin “fancy”

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 5075

 

 

J’ai tellement négligé mon blog depuis le début de l’année 2011 que je ne sais pas trop par où commencer. Disons seulement que j’ai eu la chance d’avoir beaucoup de contrats musicaux et que ces belles aventures m’ont tenue loin de la cuisine (littéralement!).  Alors me voilà de retour et j’en suis bien heureuse! Une petite adaptation d’une recette traditionnelle pour mon retour sur la blogosphère. En fait c’est une nouvelle tradition chez moi tellement mon homme a aimé cette recette. Ce n’est pas beaucoup plus compliqué qu’un pâté chinois normal, juste quelques petites substitutions et ajouts. Qui sait, ma recette deviendra peut-être votre nouveau pâté chinois! =)


 Plats 5069

 

 

La recette est pour 4 personnes

 

-Pour les patates pilées-

Pommes de terre    4 moyennes

Patate douce    1 grosse

Lait    ½ tasse (environ)

Beurre     2 c. à soupe

Piment d’Espelette    ¼ c. à thé

Sel d’oignon et basilic séché au goût

 

-Pour la viande-

Beurre et huile d’olive    1 c. à soupe chacun

Oignon     ½ haché finement

Ail     1 gousse hachée finement

Jambon Serano     2 tranches coupées en petits morceaux (j’ai utilisé la marque Campesino)

Dinde hachée     1 livre

Sauge moulue    ¼ c. à thé

Sel, poivre

 

-Pour le mais-

Mais en crème     350 ml

Mais en grains      350 ml

 

1 – Cuire les pommes de terre et  la patate douce en les faisant bouillir dans une casserole en prenant soins d’ajouter du sel à l’eau de cuisson.

 

2 – Pendant ce temps, chauffer l’huile et le beurre pour faire revenir l’oignon haché et l’ail qui vont accompagner la dinde. Cuire à feu moyen pour deux minutes, ajouter le jambon Serano et continuer la cuisson pour 3 minutes (un peu croustillant) en remuant régulièrement.  Ajouter la dinde hachée et cuire complètement en la défaisant bien à l’aide d’une spatule en bois. Assaisonner de sel, poivre et de la sauge moulue. Réserver.

 

3 – Une fois les patates cuites, ajouter le beurre, le lait et les épices et réduire le tout en purée. La quantité de lait dépend ici de la texture désirée. Elles doivent être onctueuses mais bien se tenir.

 

4 – Assemblage! Dans un plat en pyrex, étendre le mélange de viande dans le fond. Recouvrir des deux sortes de mais et finalement le dernier étage : les patates! Je mets au four à 350F pour une dizaine de minutes. Voilà!

 

 

 

 

 

    

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Filet mignon de bœuf sauce mole mexicaine, noix de coco et cinq-épices

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 8052

 

Quelle belle découverte que ce livre. J’avais déjà le premier tome de Papille et Molécule mais étant donné ma fascination pour les recettes, disons que la suite (Les recettes de Papille et Molécule) vient d’avantage faire vibrer mes cordes sensibles. Des plats magnifiques et inventifs, de superbes photos et des conseils vraiment efficaces pour le choix de vin, thé, ou bière pour accompagner. La raison de mon enthousiasme : le test d’une des recettes avec vin complémentaire qui a fonctionné à merveille (un Zinfandel Californien). Un vrai délice! Je vous donne ici la recette en vous suggérant fortement de vous procurer ce livre pour de plus amples expérimentations et découvertes.

Plats 8059

Sauce mole

Oignon émincé     1

Tomates bien mûres     3

Cassonade     ½ c. à soupe

Vinaigre balsamique     ¼ de tasse

Bouillon de bœuf     1½ tasse

Feuille de laurier     1

Cinq-épices moulu     2 c. à thé

Piment Chipotle     au goût (j’ai utilisé ceux en boite)

Cacao en poudre     ½ c. à soupe

 

Médaillons de filet de bœuf     4

Huile de canola     1 c. à soupe

Beurre     1 c. à soupe

 

Betteraves     3

Champignons blancs tranchés     3 tasses

Copeaux de noix de coco grillés     de tasse

Sel et poivre

 

1 – Cuire les betteraves à l’eau salée. Faire revenir les oignons au beurre et réserver. Pour la préparation de la sauce mole. Émincer l’oignon et le faire colorer dans une casserole à fond épais. Couper les tomates en 8 et les ajouter à l’oignon.

 

2 – Déglacer avec le vinaigre et réduire de moitié.

 

3 – Incorporer le bouillon et la feuille de laurier et porter à ébullition. Réduire le feu et laisser mijoter pour une dizaine de minutes. Ajouter le reste des épices.

 

4 – Passer dans un tamis ou une passoire fine pour récupérer le liquide.

 

5 – Remettre ce liquide sur le feu dans une autre casserole et porter à ébullition. Retirer du feu et ajouter le cacao au fouet. Mettre dans un bol et réserver recouvert d’une pellicule plastique.

 

6 – Cuire les filets mignons à la poêle très chaude avec l’huile et le beurre. Réserver. Couper les betteraves en tranches et les faire revenir dans cette même poêle.

 

7 – Pour servir, placer les tranches de betteraves dans le fond d’une assiette, superposer avec les champignons puis terminer avec le steak. Napper de sauce mole et parsemer de copeaux de noix de coco.

 

Plats 8057


 

 

 

 

 

 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Côtes levées

Publié le par Plume et Fourchette

Côtes levées grillées

Bon, le hockey est terminé à Montréal mais la saison du barbecue, elle, s’est installée en force avec les magnifiques journées de soleil et de chaleur de la dernière semaine. Quoi de mieux sur le gril que de juteuses côtes levées.  J’en avais déjà fait à deux reprises mais je n’avais pas retrouvé le goût recherché. Il y a tellement de recettes et de techniques sur le web et dans les livres qu’il est difficile de s’y retrouver. Mais quelle est LA meilleure recette? Bah, disons que c’est selon le goût de chacun mais déjà si la viande est bien tendre et que la sauce est savoureuse on est dans la bonne direction. Deux recettes m’ont accrochée dans mes recherches alors j’ai fait un petit mélange des deux avec ma touche personnelle. La première vient de la gagnante de l’émission « Recettes en vedette » à canal vie. La seconde de Marmiton.  Alors voici la recette pour deux personnes!

 

Côtes levées de porc (dos)     Une douzaine

 

Bouillon

 

Bière     ¾ d’une bouteille (ne buvez pas le reste…on en aura besoin!)

Oignon     ½ coupé en 3

Épices à steak     ½ c. à soupe

Gousse d’ail     1 coupée en 2

Paprika fumé     ½ c. à thé

Feuilles de laurier     2

Cassonade     2 c. à soupe

Eau pour couvrir le viande

 

Sauce

 

Bière     Le ¼ qui vous reste de tantôt

Sauce chili sucrée asiatique     2 c. à soupe

Moutarde de Dijon      1 c. à soupe

Pâte de tomate     ¼ de tasse

Sirop d’érable     ¼ de tasse

Sauce soya     2 c. à soupe

Jus de citron     ¼

Gousses d’ail hachées     2

Épices à steak     1 c. à soupe

Sauce Worcestershire 1 c. à soupe

Menthe, romarin et basilic hachés     1 c. à thé de chacun

 

1 – Couper la pièce de viande en morceaux de trois côtes chacun. Les placer dans une casserole avec tous les ingrédients du bouillon et ajouter de l’eau pour couvrir la viande par un pouce. Porter à ébullition et réduire le feu pour faire mijoter le tout pour 50 minutes.

 

2 – Retirer les morceaux de viande et réserver. Jeter la majorité du bouillon en conservant environ un pouce au fond de la casserole.

 

3 – Ajouter tout les ingrédients de la sauce à l’exception des herbes fraiches et bouillir de 10 à 15 minutes.

 

4 – Retirer du feu, ajouter les herbes et les côtes levées et bien mélanger pour les enrober de la sauce.

 

5 -  Retirer la viande et griller une dizaine de minutes sur le barbecue à feu moyen en retournant et badigeonnant les côtes levées toutes les 2 minutes avec la sauce.

 

Servir avec des pommes de terre en tranches à l’huile d’olive et aux herbes. C’est l’été!

 

Côtes levées dehors

 

 

 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Risotto “Suisse” au poireau et courgettes

Publié le par Plume et Fourchette

Plats-7884.jpg

Première règle pour être heureux en cuisine : ne pas trop s’en faire si on n’a pas tous les ingrédients et se débrouiller avec ce qu’on a sous la main. Un peu plus difficile à appliquer en pâtisserie mais je trouve que de garder cette règle en tête nous aide à apprécier d’avantage notre aventure culinaire. C’est ce que j’ai fait ici. J’avais vraiment le goût d’un risotto mais pas de parmesan alors j’ai fouillé un peu et j’ai trouvé des tranches de suisse dans le tiroir à fromage. Pourquoi pas! C’est différent d’un risotto traditionnel mais c’est très bon et gouteux. Alors on se lance, on se calme et on improvise. La plupart du temps, le résultat est tout aussi bon qu’en suivant la recette à la lettre. Je me suis inspirée de cette recette de « Station Gourmande ».

 

Riz à risotto (Arborio ou Calrose…)     ¾ de tasse

Bouillon de poulet      2 tasses

Beurre     1 c. à soupe

Huile d’olive     1 c. à soupe

Vin blanc     ¼ de tasse

Courgette     1

Poireau     1 tasse

Fromage suisse     3 tranches (75 g)

 

1 – Hacher le poireau et couper la courgette en morceaux. Couper le fromage en petits morceaux. Réserver.

 

2 – Placer le bouillon dans une petite casserole et garder au chaud à feu doux.

 

3 – Dans une casserole moyenne, chauffer le beurre et l’huile à feu moyen. Faire tomber le poireau 3 minutes. Ajouter le riz sec et remuer 1 à 2 minutes pour qu’il soit bien enrober du corps gras. Le riz deviendra un peu translucide. Ajouter le vin blanc et laisser réduire complètement.

 

4 – Verser une louche de bouillon et remuer jusqu’à ce qu’il soit presque complètement absorbé. Ajouter de nouveau du bouillon une louche à la fois et ainsi de suite pour toute la durée de la cuisson (15 à 18 minutes selon le riz). Le secret du risotto est de le brasser constamment. Quand il reste environ 5 minutes de cuisson, ajouter les courgettes.

 

5 – Retirer du feu, ajouter le fromage et bien mélanger pour qu’il fonde. Saler et poivrer au goût.

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Salade tiède de quinoa

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 7803


Je ne sais pas si c’est le printemps ou tout simplement le bon sens mais j’ai décidé de me remettre en forme. Télévision et ordinateur étant mes amis fidèles, un changement dans mes habitudes s’imposait.  J’aime le sucre, les patates et tout ce qui est en sauce mais en y regardant bien, je mange de façon assez santé. Alors moins de sucre et un peu d’exercice devrait faire l’affaire. Mais par où commencer?

 J’ai décidé de suivre le « 5-factor fitness program ».  Un truc de vedettes Hollywoodiennes qui, quand on y regarde de plus près, fait bien du sens. Ne vous en faites pas, je ne suis pas virée folle, je serai de retour avec de bons desserts sous peu (J’en ai même quelques-uns en banque!!) Je vous épargne ici les détails mais disons que 25 minutes d’exercice cinq fois par semaine (surtout de la musculation) et cinq « repas » contenant des protéines maigres et des carbohydrates à index glycémique bas et le tour est joué. Je ne suis pas le « régime » à la lettre parce que c’est trop drastique et vraiment ennuyeux mais je me base sur les grandes lignes. Je vous donnerai des détails sur  les résultats de l’expérience dans quelques semaines, le programmes est prévu pour cinq semaines.

Je vous donne ici une recette de salade tiède au quinoa qui correspond bien aux règles du fameux programme. Je pensais que le quinoa goutait le foin comme tout ingrédient un peu grano (hihi) mais au contraire, c’est vraiment délicieux! Je dirais même que je préfère ça au riz.

Donne  4 portions

Quinoa     environ ¾ de tasse (pour donner 2 tasses cuit)

 Eau     1½ tasse

 

Oignon doux     de tasse haché finement

Olives vertes     Une douzaine coupées en 4

Céleri     1 branche  en petit dés

Tomates séchées     ½ tasse hachées

Pois chiche en boite     1 tasse rincés

Fromage cottage     ½ tasse

Huile d’olive     2 c. à table

Basilic frais     une dizaine de feuilles

Le jus et le zeste d’un petit citron

Sel et poivre au gout

 

1 – Préparer le quinoa nature. Le rincer à l’eau froide et le mettre dans une casserole avec l’eau. Porter à ébullition, baisser le feu à doux et mettre le couvercle. Cuire une quinzaine de minutes jusqu’à ce que l’eau soit absorbée.

 

2 – Durant la cuisson du quinoa, préparer tous les ingrédients et les placer dans un bol à salade. Quand le quinoa est cuit, attendre quelques minutes et l’ajouter, encore chaud, au reste des ingrédients. Manger tiède.

 


Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Poisson à la vapeur d’ananas

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 7015

Une de mes façon préférer d’apprêter le poisson. Encore une fois une recette hyper simple, qui peut se faire avec différents poissons (ici du turbot). On peut aussi changer le bouillon pour varier. Une recette adaptable et très savoureuse. Le poisson reste juteux et les oignons caramélisent un peu avec le sucre du jus d’ananas…miam! Je l’ai servie avec des fèves vertes au beurre et des petites patates grillées au four. Pour 2 personnes.

Poisson (turbot, saumon, truite…)      2 filets
Oignons en rondelles épaisses      1 gros ou 2 petits
Ananas en dés      ¼ de tasse
Jus d’ananas environ      ½ tasse
Eau environ      ¼ de tasse
Sel poivre au goût

1 – Couper l’oignon en tranches épaisses et déposer dans le fond d’une poêle. Déposer les filets de poisson dur les tranches d’oignon.

2 - Ajouter le jus d’ananas, l’eau et les dés d’ananas. Si les tranches d’oignon sont assez épaisses, le poisson ne devrait pas toucher au liquide et cuire seulement à la vapeur. Saler et poivrer.

3 – Couvrir la poêle et cuire sur un feu moyen-doux pour 8 minutes (dans le cas du turbot, un peu plus pour le saumon). Vérifier de temps en temps s’il manque de liquide et en ajouter un peu le cas échéant.

4 – Servir avec les oignons et les dés d’ananas.

Plats 7009

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Éperlans grillés

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 6978

Petits poisons, petits poisons, vous êtes mignons et vous êtes bons! C’est plus un retour en arrière qu’une recette. Souvenirs de mon papa, de la Gaspésie, de mes racines. Un repas tout simple dans une assiette héritée de la grand-maman de mon homme. Vraiment, nostalgie quand tu me tiens! C’est tellement facile que je ne mettrai pas vraiment de quantités ici.

Dans un plat de plastique refermable (ou un grand ziploc), mettre de la farine (environ ½ tasse) avec du sel et du poivre. Ajouter les éperlans (moi une quinzaine). Fermer le plat et brasser en masse pour bien enrober les petits poissons. Faire griller dans une poêle antiadhésive avec une bonne c. à soupe de beurre et une d’huile d’olive pour 2-3 minutes de chaque côté.  Servir avec des patates et carottes pilées et saupoudré de fleur de sel. On retombe en enfance!

 

 

 

 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

Pâtés à la viande en pâte phyllo

Publié le par Plume et Fourchette

Plats 6725 




Si vous n'avez pas encore vos pâtés à la viande pour noël ou le jour de l'an, essayé cette recette, c'est super bon. Je trouve souvent qu'on est trop plein après les repas du temps des fêtes. Dinde, pâtés, ragout, patates, desserts(sss...). Alors je me suis dit que de mettre le mélange de pâté à la viande dans des triangles de pâte phyllo ça allègerait un peu la chose. Ça goûte aussi bon et c'est moins lourd que la pâte à tarte traditionnelle. Et ça fait « crunch » ce que j'apprécie particulièrement!! Je me suis inspirée de la recette de pâtés à la viande des Banlieusardises et mis la préparation dans des triangles de phyllo. La recette est pour 2 pâtés et ça m'a donné environ 25 triangles (un paquet de pâte phyllo) et il me restait de la viande un peu. Vous pouvez diminuez la recette ou ouvrir un 2e paquet de phyllo. Ça se congèle très bien. Voilà. Avec les pilons de dinde braisés, c'est un souper de noël fantastique! Joyeuses fêtes tout le monde!!


Plats 6712


Viande – 1 kg (j'ai mis 500g de mélange porc-veau-bœuf et 500g de porc)

Oignon – 1 moyen haché très finement

Clou de girofle en poudre – ½ c. à thé

Romarin séché – ½ c. à thé

Gingembre frais râpé finement – 1 c. à thé

Cannelle moulue – ¼ c. à thé

Ail – 2 gousses hachées finement ou au presse-ail

Sel – 1 c. à thé

Poivre au goût

Eau – une tasse

Beurre – 2 c. à table

Persil plat (italien) – Une bonne poignée hachée

Chapelure nature – ½ tasse

Pâte phyllo – un paquet ou plus

Beurre fondue (ou clarifié) – Pour badigeonner la pâte phyllo...environ ½ tasse


1- Mettre tous les ingrédients (sauf le persil et la chapelure) dans un grand chaudron et porter à ébullition à feu vif en brassant souvent. Diminuer le feu à médium-doux et cuire 20 minutes en continuant de brasser régulièrement. Avec une cuillère plate en bois ça fonctionne bien pou défaire la viande en petits morceaux.


2- Fermer le feu et ajouter le persil et la moitié de la chapelure. Laisser reposer quelques minutes. Si la chapelure n'a pas complètement absorbée le liquide, ajouter l'autre moitié sinon ne pas la mettre.


3- Mettre une feuille de pâte phyllo sur une surface propre (j'utilise le truc de ma belle-maman et je fais ça dans une grande plaque à biscuit). Badigeonner la de beurre. Ajouter deux autre feuilles en badigeonnant entre chaque (3 feuilles en tout). Couper au couteau pour former 4 longs rectangles. Placer 2 c. à soupe de viande en haut de chaque rectangles et plier pour former des triangles, Comme ceci (J'ai pris le dessin sur un site de pâte phyllo):

handling 2



Placer les triangles sur un plaque recouverte d'un papier parchemin et badigeonner le dessus de beurre.


4- Mettre au four à 375°F pour 15-20 minutes. Les triangles doivent être bien dorés. Vous pouvez les manger tout de suite ou les laisser refroidir pour les congeler.


Plats 6730



 

Publié dans Plats

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 > >>